Nestlé, Yoplait, Danone… Ces marques qui font des yaourts aux fruits sans fruits

L’association belge Test-Achats a analysé la composition d’une trentaine de yaourts aux fruits industriels. Résultat ? Ils comportent très peu de fruits et sont bourrés d’additifs.

L’organisation de défense des consommateurs belge Test-Achats a passé au crible une trentaine de yaourts aux fruits vendus en grande surface. Parmi les marques analysées, on retrouve Danone, Yoplait, Nestlé, Bonne Maman, Carrefour Bio ou Carrefour Discount. Si les emballages et les publicités vendent des produits équilibrés, savoureux et riches en fruits, la réalité sur le contenu de ces desserts lactés est tout autre.

Très peu de vrais fruits

Dans de nombreux yaourts, dont l’emballage est largement illustré de fruits frais, la quantité de fruits est dérisoire. L’organisation parle de 6% de fruits pour 100 g de yaourt aux fraises. Soit l’équivalent d’une demi-fraise dans un port de 100 à 125 g. Une quantité infime qui pousse à l’adjonction d’arômes, pour rehausser le goût du produit. Selon l’organisation belge, la mention “Arôme naturel” pour un yaourt aux fraises par exemple ne renvoie pas toujours à un ingrédient issu du fruit, mais provient parfois d’une autre matière première.

De nombreux additifs

On retrouve également dans les yaourts aux fruits de nombreux éléments d’ajouts afin d’améliorer le goût, la couleur ou la texture du produit. La trentaine de yaourts analysée a révélé la présence d’importantes quantités de sucre. Entre 10,9 et 16,6 % pour toutes les marques. Des doses qui s’expliquent par l’adjonction quasi systématique de saccharose et/ou du sirop de glucose-fructose.  L’organisation de défense des consommateurs évoque également la présence de colorants alimentaires, ou d’aliments colorants comme le jus de carotte ou de betterave concentré dans 25 desserts. Pour sept d’entre eux, il s’agit de cochenille, un colorant rouge issu de petits insectes broyés qui peut provoquer des réactions allergiques. Pour une meilleure conservation enfin, six produits sur les trente comportaient du sorbate de calcium.

Le saviez-vous ? Pour porter le nom de “yaourt”, le produit lacté doit contenir deux ferments lactiques vivants, et en quantité suffisante : les Streptococcus thermophilus et les Lactobacillus bulgaricus, deux probiotiques. S’il est pasteurisé ou stérilisé, les bactéries contenues dans le produit meurent.

Rédaction : Manon Laplace
Source : Organisation de défense des consommateurs Test-Achats

Bio à la une

6 commentaires à “Nestlé, Yoplait, Danone… Ces marques qui font des yaourts aux fruits sans fruits”

  1. Marchal dit :

    Merci pour les infos mais ne serait-il pas mieux de nous donner les noms des yaourts les meilleurs pour la santé… Car vous faites de la publicité pour les yaourts les plus mauvais mais quels sont les meilleurs ??

  2. Musa dit :

    ceux qu’on fait soit même et pour lesquels on sait, du coup, ce qu’il y a dedans…

  3. Musa dit :

    soi même* pardon

  4. Thomas Kundera dit :

    Il n’y a pas besoin « d’analyser », il suffit de lire la composition qui est noté sur le paquet (ce que l’association a sans doute fait, d’ailleurs). Le petit dessin sur l’emballage n’a pas valeur contractuelle.

  5. helesgars dit :

    Oui ce serais pas mal d’avoir une liste des pires et une liste des meilleurs. Du moins si meilleur il y a…
    Merci d’avance.

  6. Sol Delaforet dit :

    En plus, les produits laitiers utilisés proviennent d’élevages intensifs (dans des immenses hangars – vaccins – antibiotiques – hormones – nourris au soja OGM – maltraitance, etc) – plus l’aspartame ajouté pour les rendre addictifs …..

Comments are closed.