Loading...

Produits bio en Allemagne : quand l’offre n’arrive pas à suivre

La demande en produits bio des consommateurs allemands atteint des records et les producteurs nationaux peinent à y répondre. Pourquoi la production bio nationale ne suit elle pas la demande ?

Les consommateurs allemands sont très demandeurs de produits agricoles biologiques. Jamais la demande pour ces produits n’a été aussi haute en Allemagne : selon les chiffres de la Bölw, l’organisme allemand représentant les intérêts du secteur bio, la demande en 2012 a connu une hausse de 6% pour atteindre les 7 milliards d’euros de chiffre d’affaire. La part du bio dans le marché de l’alimentaire nationale représente 3,9%. Mais l’offre ne suit pas ! Les producteurs nationaux ne peuvent satisfaire une demande qui atteint des records. Alors l’Allemagne importe sa bio, ainsi une carotte sur deux provient des Pays-Bas, d’Israël ou d’Italie. Un concombre sur deux est importé comme huit citrons bio sur dix. Les pommes de terre bio proviennent souvent d’Egypte. La viande porcine bio et les oeufs bio proviennent à 20% de l’extérieur.

Pour les pionniers du bio qui étaient avant tout à la recherche d’une  » autre agriculture aux dimensions locales et régionales pour une meilleure qualité des sols « , c’est la déception !
Pourquoi la production bio nationale ne suit elle pas la demande ?

La croissance des surfaces agricoles en bio stagne en Allemagne : seulement 2,7% pour l’année 2012.

 » C’est l’effet pervers de la loi EEG, qui finance la transition énergétique  » a expliqué Axel Hilckmann, volailler et représentant pour la Bavière de la marque allemande Bioland, lors d’une interview pour le site novethic.fr.  » Les agriculteurs optent pour la culture expansive du maïs qui alimente les centrales à biogaz. Grâce aux primes touchées par la vente du maïs cultivé à des fins énergétiques, les agriculteurs obtiennent des bénéfices plus intéressants que s’ils se lançaient dans l’agriculture biologique « .

Réduire ou supprimer ces primes ? Cette solution a été envisagée mais les agriculteurs ne l’entendent pas de cette oreille, ainsi que les deux Länder du sud de l’Allemagne, la Bavière et le Baden-Wurtemberg, qui abritent la grande majorité des centrales à biogaz du pays ! Alors ?

Jeannine Czech

Loading...

source: bioaddict

Loading...