Se désintoxiquer par l’Ayurvéda

En Ayurvéda, art de vivre plusieurs fois millénaire, on recommande de prioriser avant tout l’élimination des toxines et de favoriser une digestion efficace pour maintenir ou rétablir l’équilibre et la santé.

En cette ère moderne, nous sommes exposés à une multitude de sources et de types de polluants : l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les pesticides et les herbicides contenus dans l’alimentation, les matières plastiques omniprésentes, les produits chimiques de nos maisons et ainsi de suite.

Par ailleurs, plusieurs maladies courantes sont fréquemment causées par des excès alimentaires, que ce soit le diabète, la haute pression ou la goutte, par exemple. Les aliments qui ne sont pas proprement digérés et métabolisés provoquent des accumulations de substances qui nuisent à la santé de l’organisme.

Dans ce contexte, la désintoxication apparaît comme une pratique nécessaire pour maintenir notre vitalité et notre qualité de vie.

L’Ayurvéda est une médecine traditionnelle qui regroupe les pratiques thérapeutiques issues de l’Inde. On y retrouve des techniques élaborées de massages et de soins corporels, une approche personnalisée de l’alimentation, des plantes médicinales et plus encore. L’Ayurvéda insiste sur le concept d’« ama » qui représente les toxines et les substances accumulées en excès dans l’organisme.

La science des saveurs

L’Ayurvéda nous renseigne sur l’effet des saveurs et comment celles-ci peuvent contribuer à nettoyer l’organisme de ses toxines. La médecine indienne insiste sur l’importance de goûter la saveur pour bénéficier pleinement de ses effets, une partie des effets étant générés par le cerveau qui reçoit le signal gustatif.

Loading...

Entre autres, le piquant et l’amer font saliver, ravivent le feu digestif et accélèrent la métabolisation des aliments. Le piquant réchauffe davantage l’organisme tandis que l’amer le rafraîchit, ce qui nous permet de choisir un tonique digestif selon nos besoins personnels. L’amer stimule également le foie, principal organe de désintoxication de l’organisme. N’oubliez pas, vous perdrez une bonne partie de l’effet si vous noyez vos salades amères dans une vinaigrette trop grasse ou sucrée !

Exemples de toniques digestifs amers :

  • Salades amères : roquette, radicchio, feuilles de pissenlit, escarole, chicorée, endives
  • Infusions et décoctions : racine de bardane ou de pissenlit, raisin des montagnes
  • Jus concentrés : radis noir, artichaut, herbe de blé

Exemples de toniques digestifs piquants :

  • Épices réchauffantes : poivres, gingembre frais ou séché, fenouil, cannelle, girofle, moutarde
  • Fines herbes : basilic, thym, romarin, ciboulette, cerfeuil
  • Infusions et décoctions : gingembre, racine d’aunée ou de bardane

Une autre saveur dénommée en Ayurvéda, l’astringence, provient des tannins comme ceux contenus dans les écorces et les pelures de fruits. Ces tannins récurent les dépôts et les agglomérations de toxines tout en absorbant les excès de gras.

Épices médicinales

La plupart des épices et fines herbes sont très riches en antioxydants, connus pour prévenir la dégénérescence des tissus et leur capacité à éliminer les radicaux libres auxquels nous sommes quotidiennement exposés.

Plusieurs épices accessibles contribuent aussi à la désintoxication par d’autres moyens selon leurs propriétés spécifiques. Par exemple, le curcuma nettoie le foie et protège le cerveau, la cannelle active le métabolisme et favorise la perte de poids tandis que le cumin et le fenouil diminuent la formation de gaz dans l’intestin et stimulent la miction. Les feuilles de coriandre, pour leur part, permettent l’élimination de métaux lourds normalement impossibles à éliminer tels que le plomb et le mercure.

Combinaisons faciles :

  • Mâcher 1 c. à thé de graines de fenouil, de cumin et de cardamome mélangées après les repas pour prévenir les gaz et ballonnements
  • Préparez-vous d’avance un mélange d’herbes fraîches hachées : feuilles de mélisse, basilic, menthe et pissenlit (cueillis à même votre plate-bande !) assaisonnées d’un peu d’huile d’olive et de citron, afin de le conserver quelques jours et d’en saupoudrer ça et là dans vos repas
    • Fabriquez un pesto en remplaçant le basilic par des feuilles coriandre pour éliminer quelques métaux lourds accumulés dans votre organisme

Plantes médicinales

Parallèlement à l’alimentation, les plantes médicinales sont indiquées pour supporter un processus de désintoxication, Bien que l’on puisse très bien pratiquer l’Ayurvéda à l’aide de nos plantes médicinales disponibles localement, certaines plantes médicinales typiquement ayurvédiques sont maintenant accessibles en Occident. Parmi elles nous retrouvons :

      • Le triphala : un mélange de trois fruits qui aident la digestion, nettoient le foie et le petit intestin tout en fournissant une quantité impressionnante d’antioxydants
      • Le neem (Azadirachta indica) : nettoie le sang, excelle lorsque la peau est affectée par les toxines
      • Le guduchi (Tinospora cordifolia) : fait des merveilles pour éliminer l’acide urique en terrain acide tout en soutenant le foie et l’immunité

Traitements ayurvédiques pour la désintoxication

L’Ayurvéda regorge de traitements qui contribuent à un programme de désintoxication.

      • Le shirodhara : consiste en un filet d’huile chaude que l‘on fait couler sur le front et le « troisième œil » pour relaxer les fonctions nerveuses et déloger les toxines de la tête.
      • L’udvarthana : stimule la circulation sanguine et lymphatique tout en exfoliant la peau, un organe d’élimination important
      • Les svedana : techniques de sudations bonifiées d’herbes médicinales, cette approche permet aussi de nettoyer efficacement l’organisme en expulsant les toxines via la peau

Lorsque nécessaire, la médicine ayurvédique emploie des méthodes plus radicales pour purger le corps de ses toxines : thérapie émétique, purgation, lavement intestinal et nettoyage nasal. Ces techniques sont toujours encadrées de plusieurs précautions pour limiter les effets secondaires et protéger au mieux l’organisme.

Régénération

Après une période de désintoxication, l’Ayurvéda recommande une thérapie de régénération (rasayana) deux fois plus longue. Pour ce faire, on consomme des aliments et plantes médicinales concentrés en nutriments et en antioxydants tout en prévoyant une période de repos et de ressourcement. Toute une branche de l’Ayurvéda est d’ailleurs consacrée à la thérapie régénératrice, témoignant de l’importance de cette étape dans la préservation de la santé.

Manger santé bio