L’importance de l’intestin

Male anatomy of human organs in x-ray view

J’ai déjà parlé dans ce Blog de l’importance de la digestion. Abordons aujourd’hui plus en détail le rôle de l’intestin et de sa muqueuse.


L’intestin et sa muqueuse intestinale constituent comme je l’explique dans CTS Nutrition, à mon sens, une des priorités pour rester en bonne santé.  C’est la surface la plus grande de notre organisme (600 m2 contre moins de 2 m2 pour la peau), elle représente le pont, le passage, vital entre nous et notre environnement. De sa qualité et son bon fonctionnement dépend la digestion puis l’absorption de la nourriture que nous consommons. La muqueuse joue également un rôle fondamental de protection avec notre système immunitaire vis-à-vis des agressions venant du monde extérieur, on parle alors de fonction de barrière.

Les remparts de notre corps :

Toute perte de la fonction de barrière conduit au syndrome de l’intestin perméable aussi appelé « leaky gut syndrome » ou encore « intestin passoire ».

La porosité excessive de la muqueuse intestinale facilite le passage d’une multitude d’agresseurs du système immunitaire : aliments non encore digérés, toxines de toutes sortes, voire micro-organismes entiers. Ce déferlement de molécules que notre organisme ne reconnaît pas comme « ami » (antigènes) excite les défenses immunitaires engagées pour les éliminer et peut conduire à leur surmenage (allergies respiratoires et allergies alimentaires) ainsi qu’à des erreurs de cible (maladies auto-immunes où le système immunitaire attaque ses propres organes et tissus). Il s’agit de problème de santé aujourd’hui très fréquents pour lesquelles l’optimisation et l’entretien de la muqueuse intestinale et l’équilibre de la flore représentent souvent des facteurs préventifs ou permettant de faciliter la guérison de certaine (voir nombreuses) pathologies.

Pour illustrer la problématique de la sécheresse de la muqueuse puis l’entrée d’agresseurs et les dysfonctionnements immunitaires qui en découlent, j’évoque souvent un mécanisme comparable au niveau de la peau. Une peau très sèche entraîne des crevasses, par exemple au niveau des talons.  Même si les choses sont différentes, la muqueuse intestinale desséchée peut se fragiliser (craqueler), ce qui provoque une évidente porosité. Pour éviter une telle dérive, il faut absolument lubrifier tout le système muqueux et éviter son agression.

Lubrifier la muqueuse :

L’eau est une composante importante d’une bonne lubrification mais pas uniquement. La consommation de graisse sous forme d’huile (d’olive, colza, bourache), d’avocat et fruit oléagineux (noix, noix de cajou, amandes, graines de courge, noisettes) et poisson gras (sardines, maquereau, saumon sauvage, truite sauvage) constitue des sources alimentaires que vous devez consommer chaque jour (huiles et oléagineux) ou plusieurs fois par semaine (poisson et avocat) pour satisfaire à l’entretien de la muqueuse intestinale mais également à la santé de l’ensemble des cellules de votre corps dont la membrane est constituée…de graisse !

De plus si on veut lutter contre une peau trop sèche et abîmée, il faut surtout améliorer l’intestin. On obtiendra de bien meilleurs résultats en consommant les bonnes huiles en quantités efficaces pour corriger les déficits en omégas 3-6-9, plutôt qu’en se tartinant la peau avec des crèmes hydratantes sources, en prime, d’innombrables produits chimiques perturbant l’équilibre de nos hormones !

Eviter l’agression de la muqueuse :

Notre alimentation et particulièrement les céréales riches en gluten ou les aliments riches lectines agressent la muqueuse intestinale j’en parle longuement dans CTS Nutrition et dans ce BLOG sur mon site et c’est la raison pour laquelle je suggère leur évitement le plus possible et leur non consommation si vous avez des problèmes de poids, des problèmes digestifs (ventre gonflé, douleur abdominale, selles irrégulières et alternance de constipation/diarrhée) ou encore des problèmes avec les autres muqueuses.

En effet la muqueuse intestinale joue aussi un rôle central dans les problèmes survenant au niveau des autres muqueuses, des surfaces infiniment plus petites et étroitement dépendantes de la « grande muqueuse ». On citera en vrac les pathologies respiratoires, urinaires, vaginales, sinusales… sans oublier la sécheresse des muqueuses de l’oeil ou des conduits auditifs au départ de l’oreille. En résumer soigner et entretenir la « grande muqueuse » intestinale permet d’agir positivement sur toutes les autres !

Que faire au quotidien ?

L’adoption des 10 habitudes de CTS Nutrition et des recettes du livre favorise la récupération ou le maintien d’un système digestif en bonne santé, d’une flore intestinal équilibré ainsi que d’une muqueuse qui retrouve sa fonction barrière. Cela prend parfois du temps mais le corps finit toujours pas se régénérer si on lui en donne les moyens, ce qui passe souvent par l’adoption de nouvelles habitudes alimentaires.

Laissez vos commentaires et questions ci-dessous et pour aller plus loin CTS Nutrition disponible dans la boutique.

1ere-de-couverture-livre2cc-ok---copie

Bon training et bon appétit.

Christophe Carrio

Un commentaire

  1. Victor Hugo dit :

    un site magnifique

Comments are closed.