Un article scientifique qui démontre que la fibromyalgie peut-être mise en rémission par l’abandon du gluten

Une autre étape extrêmement importante vient d’être franchie en avril 2014. Il s’agit d’un travail de recherche qui démontre que 20 patientes, gravement atteintes de fibromyalgie et chez qui la présence de la maladie coeliaque avait été exclue, ont pu recouvrer la santé suite au suivi d’une diète sans gluten (+ sans produits laitiers pour huit d’entre elles).

Ces patientes étaient âgées en moyenne de 46 ans et la durée moyenne de leur maladie était de 11.9 ans, Quinze d’entre elles ont obtenu une rémission totale, elles ont pu retourner au travail et mener une vie normale sans aucune douleur. Les cinq autres patientes, même si elles n’ont pas obtenu la rémission totale de leur maladie, ont toutes amélioré leur qualité de vie : moins de douleur, moins de fatigue, moins de problème digestifs et de dépression; deux d’entre elles sont retournées au travail, deux ont pu retrouver une vie active et/ou normale alors qu’une seule a continué d’avoir une vie limitée. Ces résultats positifs dus à la diète sans gluten ont pu être observés à l’intérieur d’une période de 5 à 8 mois chez huit patientes alors que les douze autres patientes ont dû suivre la diète sans gluten pendant 16 à 31 mois pour en obtenir lentement et graduellement les bénéfices. Lorsque l’on a réintroduit le gluten dans la diète de 8 des 20 patientes, ces dernières ont vu leur état clinique se détériorer alors que leur état s’est amélioré à nouveau lorsqu’elles ont cessé de consommer du gluten.

En conclusion, les auteurs de l’article affirment qu’ils sont les premiers à publier un travail de recherche qui démontre qu’une diète sans gluten peut permettre la mise en rémission de la fibromyalgie prouvant ainsi que le gluten est un agent causal de cette maladie. Historiquement, le Dr Jean Seignalet avait déjà démontré entre 1985 et 2003, qu’une diète qu’il qualifiait d’hypotoxique (sans gluten, sans produits laitiers, sans sucre raffiné, incluant des protéines animales cuites à moins 110°C) était très efficace pour traiter les patients atteints de fibromyalgie : il avait obtenu une mise en rémission complète chez 58 des 80 patients atteints de fibromyalgie, qui avaient respecté correctement la diète hypotoxique, une rémission à ≥ 90% chez 10 patients, une rémission à ≥ 50% chez 4 patients alors que la diète avait été un échec chez les 8 derniers patients. Le Dr Seignalet affirmait d’autre part, que les effets favorables suite à sa diète étaient perçus après seulement quelques semaines chez certains patients alors que chez les autres, les effets positifs apparaissaient progressivement à partir d’un délai de 3 mois à 2 ans. Il faut préciser que selon ses écrits, un délai de 2 ans n’aurait été observé que pour un seul patient sur l’ensemble de tous ceux qu’il a traités quelle que soit la maladie traitée. Il précisait de plus, que lorsqu’il y avait entorse au régime, des symptômes modérés de fibromyalgie pouvaient resurgir. Le régime devait être poursuivi pour que la maladie soit maintenue en état de rémission.

En se basant sur les résultats obtenus par le Dr Seignalet et sur les témoignages reçus sur mon blogue (jacquelinelagace.net) ainsi que verbalement, il apparait qu’en suivant la diète hypoxique, les patients atteints de fibromyalgie répondent généralement beaucoup plus rapidement à cette diète que les patientes citées dans l’article publié récemment. Cette différence peut peut-être s’expliquer par la possibilité que le gluten, tout en pouvant être la cause première des maladies d’inflammation chronique telle la fibromyalgie, n’en soit pas la seule cause dépendamment des individus. D’autres aliments, principalement le lait (on avait retiré cet aliment chez 8 des patients de l’étude citée), le sucre raffiné, les protéines animales cuite à plus de 110°C et les glycotoxines, pourraient jouer vraisemblablement un rôle secondaire bien que non négligeable, dans le déclenchement et le maintien des maladies d’inflammation chronique ; il a par ailleurs été établi que les prédispositions génétiques des individus jouent également un rôle essentiel dans le développement des maladies d’inflammation chronique. La mise en rémission de la fibromyalgie due à la diète hypotoxique est probablement facilitée par l’élimination d’un plus grand nombre d’aliments pro-inflammatoires, ce qui favoriserait une mise en rémission plus rapide des maladies d’inflammation chronique. Il faut également considérer que dépendamment de nos caractéristiques génétiques, d’autres aliments non recensés dans la diète hypotoxique peuvent être également impliqués dans le déclenchement et la persistance des maladies d’inflammation chronique, y compris la fibromyalgie.

Sources:
Jaqueline Legace
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24728027

Loading...

6 commentaires à “Un article scientifique qui démontre que la fibromyalgie peut-être mise en rémission par l’abandon du gluten”

  1. CYMONE dit :

    Bonjour
    Depuis la guérison (il y a environ 5 ans) de ma colopathie très sévère (due aux prothèses dentaires) j’ai d’abord vécu à cent à l’heure pour rattraper les 20 années perdues, mais j’ai constaté quelques dérapages. Le pain blanc, tellement craquant et tellement bon, me provoquait parfois des douleurs au niveau du côlon; alors j’ai écouté mon médecin, j’ai arrêté sa consommation. Depuis je n’ai plus mal, sauf quand je fais une trop grande entorse au règlement! Pareil pour les produits laitiers. Eux c’étaient au niveau de la sphère ORL qu’ils me provoquaient de nombreuses inflammations allant jusqu’aux bronchites chroniques. Oui, je pense que gluten et laitages sont de véritables poisons! Je pense aussi qu’on nous manipule (en nous poussant à la consommation) afin de faire fonctionner l’économie française au détriment de notre santé. A nous de faire notre propre expérience et de ne pas être dupe. Cymone

  2. Streuli Muriel dit :

    j’ai la fibro depuis une dizaine d’années, tout au moins depuis que cela m’a été déclaré.
    J’ai eu droit aux antidouleurs, anti-inflammatoires, aux partisans des « c’est surtout dans la tête que cela se passe » et aux autres  » ce sont des douleurs fantômes ». Il m’importe peu de savoir. J’ai cessé, un jour, d’attendre des autres des réponses. Je me suis dit que peut-être, il serait bon que j’essaie d’écouter simplement mon corps. Pas facile, je vous l’accorde. Mais quand je mangeais certains aliments, je me suis aperçue que j’avais des effets indésirables. A vous de testez votre corps…..
    Ce que je peux dire, c’est que depuis que je ne mange plus de gluten, plus de viande et plus de laitage, je vis sans aucun antidouleur ni anti-inflammatoire. Ce n’est pas facile. Quand nous sommes invités, je ne fait pas la difficile. j’avale en début de repas des gélules de levure de bière/charbon végétal de http://www.phytosante.ch qui me permettent de palier à toute digestion difficile et surtout à toute douleur articulaire. J’ai même repris le sport en fitness avec un encadrement ciblé, puisque mon coach connaît la problématique de la fibromyalgie. J’arrive ainsi, progressivement, à me réapproprier mon corps, même si je ne peux pas en attendre les mêmes résultats qu’une personne non atteinte. Patience et persévérance sont devenues mes amies, et bien que j’ai beaucoup aimé Calimero, je ne m’identifie plus à lui. Je me dis que j’ai tout mon temps et ce dont je suis maintenant sûre, c’est que j’y arriverai.

    • CYMONE dit :

      Bonjour Muriel Steuli
      Bravo pour la maîtrise de votre santé.
      C’est en tant qu’ex-colopathe que je vous écris.
      Fibromyalgie et colopathie ont de nombreux symptômes en commun. L’épuisement, l’asthénie, les jambes qui ne nous portent plus, les bras qui ne répondent pas, la tête qui tourne, les intestins qui ne fonctionnent plus correctement, les maux de ventre atroces, les ballonnements qui n’en finissent plus et surtout les diarrhées (ou la constipation) qui nous vident. Etc. C’était mon quotidien, c’était aussi le vôtre je pense, avec en plus des douleurs articulaires à tous les niveaux je crois.
      L’horreur dans toute sa splendeur, que l’on soit chez soi ou ailleurs. Le pire c’est quand même de travailler dans cet état là, car je ne sais pas pour vous, mais moi, quand j’étais malade mon médecin me distribuait les arrêts maladie au compte-gouttes quand j’allais à son cabinet médical. Mais quand il venait à mon domicile, il me donnait des congés avec beaucoup de générosité. Etrange ! Pourtant en 20 ans de maladie il aurait dû comprendre que je ne jouais pas la comédie !
      Vous avez constaté que le gluten et les produits laitiers vous étaient néfastes, (alors que vous n’êtes pas allergique à ces produits) et quand les arrêtant vous pouviez vivre sans penser à la Fibromyalgie, c’est qu’il y a simplement une intolérance. Pour ma part, lorsque j’étais malade, je ne pouvais pratiquement plus rien manger, mais je conservais pour mon plaisir, ½ yaourt ou un minuscule bout de tomme de chèvre ou de brebis par jour, car je n’étais pas allergique au lait. N’ayant pas la maladie cœliaque je continuais de manger un peu de pain blanc (gluten). D’ailleurs quand je faisais l’essai de l’arrêter quelques jours, ça ne changeait rien à mon état et vous allez comprendre pourquoi.
      En effet, depuis que mon dentiste ma changé 2 couronnes dentaires à la fin 2009, je suis guérie. (La cause était le polymétallisme en bouche, avec électrolyse). Cet empoisonnement du système digestif était si grave, que j’ai vu quelques fois ma vie basculer, et qu’aucun régime ni traitement n’arrivaient à le combattre. Cependant, depuis ma guérison, mes intestins sont restés fragiles aux antibiotiques que je dois prendre pour mes bronchites chroniques et inflammations de toute la sphère ORL. J’ai découvert depuis environ 2 ans, que c’étaient les produits laitiers qui en augmentant les sécrétions (des colles) faisaient remonter l’acide gastrique jusque dans la gorge. En arrêtant les produits laitiers, je ne souffre plus du tout. Quand au gluten, je le soupçonnais récemment de m’irriter un peu le côlon ascendant, donc je fais très attention au pain surtout, et du coup je le fabrique avec du Sarrazin et du petit épeautre.
      Depuis ma guérison spectaculaire fin 2009 (3 jours après le retrait de mes couronnes dentaires) je revivais à nouveau et recommençais à manger normalement) je n’ai cessé de le dire autour de moi et de l’écrire pour aider d’autres colopathes, mais je n’ai pas de relation pour pouvoir m’exprimer comme vous sur SANTE NUTRITION. C’est bien dommage car ça pourrait orienter certaines personnes sur la piste des métaux lourds et légers qui nous empoisonnent sournoisement..
      Pouvez-vous m’aider SVP et me dire à qui m’adresser chez SANTE NUTRITION (ou ailleurs) pour faire apparaître mon article ?
      Encore bravo pour votre victoire. J’espère que vous pouvez aussi la raconter dans le blog « My Victories ». Ca rendrait service à tous ceux qui souffrent. A moins que ce ne soit déjà fait.
      Bien cordialement.
      Cymone

      • Marie-Claude dit :

        Bonjour Cymone . Je me suis également guérie de la fibromyalgie en changeant mon alimentation. Peu sont capables de se passer de la nourriture qu’ils aiment, malheureusement. J’ai bien tenté, et ce, depuis des années, de me servir de mon témoignage de guérison pour aider ceux qui sont malades de la fibro et autres maladies. Toutefois, c’est sans issue, ils n’écoutent pas. Changement de régime, ajout de produits naturels pour remplacer les médicaments en attendant l’autoguérison du corps et autres médecines douces.

        Pour les quelques personnes qui ont réussi à avoir des résultats et à se sentir mieux, combien d’autres personnes m’ont même refusé d’en parler dans leur groupe, blog, site et autres pour ne pas « donner de faux espoirs » aux personnes malades! Et surtout! pour ne pas que ces gens qui prennent des tas de médicaments ne risquent pas de mêler les produits naturels avec tout leur cocktail à cause des dangers effroyables qu’il encourent s’ils osent même essayer…

        Et voyez-vous, il y a encore énormément de personnes qui, malgré toutes les études qui le disent et le répètent, tous les articles publiés sur ce sujet, pensent toujours que le lait est bon pour la santé, qu’il faut manger de la viande et que « les bons grains entiers » sont nécessaires à la diète et qu’ils doivent en manger à tous les repas. Faire changer le régime alimentaire en enlevant ne serait-ce que les produits contenant du gluten est mission impossible pour ceux qui ne peuvent même imaginer manger autre chose. Enlevez-leur leur pain ou croissant ou brioche ou biscotte ou céréales du matin et ils sont complètement perdus. Ou encore que la viande leur donne de la force! Un smoothie le matin? oui, bien sûr, mais avec de la poudre de protéines, qu’ils me disent! POURQUOI? Il y a tellement d’autres sources de protéines…. et on peut manger tellement d’autres aliments que du pain et des pâtes! Je n’en mange plus depuis quelques années et ça ne me manque même pas…

        De toute façon… C’était juste pour vous souhaiter bonne chance dans vos tentatives d’aider les gens souffrant de fibromyalgie, moi j’ai abdiqué depuis peu après des années passées à ne pas comprendre pourquoi les gens n’étaient pas prêts à faire quelques sacrifices (qui n’en sont pas) ou à tenter autre chose pour arrêter de souffrir. J’en suis venue à la conclusion que pour beaucoup cette maladie les « arrange » d’une certaine manière. Moi je m’en suis servie pour apprendre et avancer! À quoi sert-elle à ceux qui y tiennent?

        Bonne chance à vous!

        • CYMONE dit :

          Bonjour Marie-Claude
          Merci de vous intéresser à mon courrier. Ca me fait plaisir de lire des gens pleins de raison et de bon sens.
          Mais comme vous dites il est bien difficile de réussir à convaincre ceux qui sont malades d’essayer autre chose, de changer leurs habitudes et leurs comportements alimentaires. C’est sans doute parce que nous ne sommes pas médecins (je parle pour moi) qu’ils n’accordent aucune importance à nos témoignages. Comme mon entourage m’avait dit d’écrire (afin de faire connaître ma guérison de la colopathie due au polymétallisme en bouche), je l’ai fait et j’ai eu la chance dans mon 1er livre, d’avoir une préface écrite par le Dr Poinsignon. Il se bat pour faire comprendre aux malades que l’alimentation est primordiale. Il parle entre autres, des céréales avec gluten et surtout des laits et produits laitiers qui nous empoisonnent. Ca m’avait rassurée qu’un médecin s’intéresse à mon manuscrit édité en 2012. Ensuite, sur les conseils de Jean-Pierre POINSIGNON et du Dr Danielle FAURE-IMBERT (la présidente des thermes de Châtel-Guyon et depuis peu de Thermauvergne, qui avait lu et apprécié mon 1er témoignage de guérison) j’ai écrit un 2ème récit, plus petit, plus concis et surtout réactualisé. Ce manuscrit là, est préfacé et postfacé par les 2 médecins précités. (Il va être édité prochainement par EDILIVRE) Ils me suivent et me soutiennent, ce qui m’encourage à aller au devant des autres. Sinon j’aurais sans doute fait comme vous, j’aurais fini par abandonner d’essayer d’aider ceux qui souffrent et pourraient s’en sortir en acceptant de sortir des sentiers battus.
          Merci encore à vous et bravo pour votre détermination. J’espère que vous m’écrirez encore en allant visiter mes blogs.
          Bien cordialement
          Cymone
          PS : Mes blogs :
          http://colopathie-fonctionnelle.overblog.com
          http://colopathie.canalblog.com
          Voir aussi des témoignages intéressants sur MY Victories, vous inscrire et témoigner à votre tour, vous avez tant à dire et vous pouvez tellement aider les autres. Racontez votre victoire.

  3. adele dit :

    bonsoir marie claude
    je suis fibromyalgique depuis 20 ans et j ai lu ton témoignage de guérison.J aimerai beaucoup echanger avec quelqu’un qui a pu guérir en changeant son alimentation.Parce que moi aussi j ai changé mon alimentation mais je n ai pas les memes resultats.J ai pourtant supprimé le lait ,le gluten .J ai simplement remarqué que les douleurs sont moins intenses mais elles restent presentes.Sinon les autres malaises aussi sont toujours présents et je ne travaille pas depuis trois ans.
    Je suis donc dans la catégorie de ceux qui veulent changer d alimentation mais qui n obtiennent pas de résultats .J ai meme supprimé le sucre ,je ne mange que l huile d olive et juste ce qu il faut en quantité,je mange des legumes et des fruits.Peut être dois je aussi supprimer la viande- en l occurence le poulet que je mange beaucoup?et ne m en tenir qu ‘au poisson?parce que j ai lu que certaines personnes l ‘ont fait aussi.
    Merci de me répondre

Comments are closed.