Les meilleurs aliments, herbes et épices anti-inflammatoires qui préviennent les maladies chroniques

En plus des arômes que vos fines herbes et épices préférées émettent, elles contiennent également des antioxydants puissants qui sont efficaces pour garder votre santé sous contrôle.

Les antioxydants agissent en bloquant la production des radicaux libres dans l’organisme. Les radicaux libres sont des sous-produits de l’oxydation cellulaire qui a un effet néfaste sur les cellules. Cependant, notre corps ne peut prévenir la production des radicaux libres que si nous avons un apport adéquat en vitamines et en minéraux, tels que la vitamine A, C et E.

Les fines herbes et les épices sont un moyen puissant de vous procurer vos antioxydants. En aromatisant vos repas avec des fines herbes ou des épices, vous êtes améliorez grandement votre alimentation sans ajouter de calories supplémentaires. Étonnamment, les fines herbes et les épices contiennent des niveaux plus élevés d’antioxydants que les fruits et légumes.

Les quatre meilleurs

Comme le Dr Mercola l’affirme dans son article, Top Anti-Inflammatory Foods, Herbs, and Spices, des chercheurs de trois universités ont conçu une expérience pour évaluer les bénéfices réels des fines herbes et des épices, en les faisant consommer à des gens dans des quantités qui sont généralement consommées simplement en pimentant vos repas.

En divisant les sujets en groupes et en donnant à ces groupes une herbe ou une épice spécifique, les chercheurs ont été en mesure de suivre les capacités antioxydantes par des tests sanguins avant et après l’ingestion. Voici les quatre aliments qui ont les teneurs les plus élevées en antioxydants:

  1. Clous de girofle
  2. Gingembre
  3. Romarin
  4. Curcuma

Les chercheurs ont noté que même la petite quantité d’épices ou d’herbes couramment utilisées dans des plats maison traditionnels a donné des avantages incroyables.

Loading...

Top 10 des autres anti-inflammatoires

Une autre étude à la recherche d’épices et d’herbes les plus puissants anti-inflammatoires trouvé les dix candidats suivants à des ajouts importants à votre étagère à épices:

  1. Clous de girofle
  2. Cannelle
  3. Piment de la Jamaïque
  4. Mélange d’épices pour la tarte aux pommes
  5. Origan
  6. Mélange d’épices pour la tarte à la citrouille
  7. Marjolaine
  8. Sauge
  9. Thym
  10. Mélange gourmet d’épices italiennes

L’inflammation chronique est à l’origine de la plupart des maladies chroniques

L’inflammation chronique est un tueur silencieux qui est le coupable de nombreuses maladies chroniques qui sévissent aujourd’hui, y compris le cancer, l’obésité et les maladies du coeur, ce qui en fait la première cause de décès dans le monde occidental.

Il ne faut pas confondre avec la réponse inflammatoire naturelle du corps qui empêchent les envahisseurs étrangers d’entrer dans le corps. C’est quand cette réponse devient hors de contrôle à cause de l’alimentation que nous vivons les séquelles de l’inflammation chronique.

Heureusement, nous avons le pouvoir de nous protéger contre l’inflammation chronique. Voici quelques aliments riches en antioxydants afin d’en faire une partie intégrante de votre alimentation:

Oméga-3 de poissons – Les oméga-3 de poissons (principalement saumon sauvage d’Alaska) ou de krill (crevettes microscopiques du plancton). Ils sont particulièrement importants pour la santé du cerveau. Une recherche publiée dans le Scandinavian Journal of Gastroenterology en 2012 confirme qu’une supplémentation nutritionnelle avec de l’huile de krill réduit efficacement l’inflammation et le stress oxydatif.

Légumes feuilles – Les légumes à feuilles vertes foncées tels que le chou frisé ou kale, les épinards ou les bettes à cardes contiennent des antioxydants, des flavonoïdes et des caroténoïdes qui sont tous de puissants protecteurs contre les dommages cellulaires. Les végétariens puristes affirment qu’il faut consommer ces trésors naturels crus ou sous forme de jus verts.

Myrtilles – Les myrtilles possèdent un très haut potentiel antioxydant. Elles sont d’autant préconisées qu’elles sont également pauvres en sucre en comparaison à de nombreux autres fruits.

Thé Matcha et Tulsi – Le thé vert Matcha s’il est consommé sous une forme peu transformée comme celle de poudre non fermentée moulue à la pierre reste un de leader antioxydant. Le meilleur Matcha vient du Japon. S’il est de qualité, son pouvoir antioxydant peut être jusqu’à 17 fois à celui des myrtilles sauvages et jusqu’à 7 fois supérieur à celui du chocolat noir de noir.

Il existe également un thé nommé Tulsi qui est aussi très chargé en antioxydants, anti-inflammatoires et autres oligo-éléments qui protègent l’immunité et la fonction cardiaque.

Aliments lacto-fermentés – Les aliments lacto-fermentés qui prennent soin de la flore intestinale ont un impact positif incontestable sur le système immunitaire. Lorsque le système immunitaire est totalement opérationnel, les inflammations chroniques sont très rares. L’on sait maintenant que la majorité des maladies inflammatoires trouvent leur origine dans un déséquilibre de la flore intestinale. Les nourritures fermentées telles que le kéfir, le natto, le kimchi, le miso, le tempeh, les conserves au vinaigre, la choucroute, les olives, et d’autres légumes fermentés seront d’une aide précieuse pour restaurer cette flore microbienne et pour régénérer les micro-organismes salutaires. Les nourritures fermentées permettent également au corps de se débarrasser plus aisément des toxines néfastes telles que les métaux lourds et les pesticides qui favorisent l’inflammation.

Champignon shiitake – Les champignons comme le shiitake contiennent aussi des composés naturellement anti-inflammatoires. Ainsi, l’ergotinine empêche le stress oxydatif. Ils contiennent également d’autres éléments nutritifs uniques qui sont généralement rares dans un régime alimentaire classique. C’est le cas du cuivre, un élément métallique essentiel à la santé et que le corps ne peut pas synthétiser. Le cuivre est un minéral anti-inflammatoire que votre régime devrait vous fournir régulièrement. Une insuffisance de cuivre peut être un facteur de développement de maladie cardiaque.

Ail – L’ail qui est préconisé pour ses propriétés médicinales depuis des siècles est également l’un des végétaux qu’il faut utiliser très fréquemment. Plus de 170 études en démontrent les bienfaits. Ses usages sont multiples et variés. Il offre des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques et antioxydantes. Ses vertus thérapeutiques sont souvent attribuées à l’un de ces composés soufrés, l’allicine. De récentes recherches ont démontré que la digestion de l’allicine produit de l’acide sulfénique, un composé naturel qui désactive les effets dangereux des radicaux libres beaucoup plus rapidement que n’importe quel autre composé connu.