Pain multigrain à l’oignon, cru et sans gluten

Le pain à l’oignon est un des nombreux classiques de l’alimentation vivante végétalienne. J’ai voulu cette version aussi simple à réaliser que polyvalente et aussi savoureuse que nourrissante.

Je suis d’accord, le pain « vivant » idéal est germé, mais nous n’avons pas toujours le temps de prévoir la germination. Ce pain-ci est relativement rapide à faire, ses ingrédients sont simples à trouver et très denses du point de vue nutritionnel. Il a une saveur sucrée-salée qui permet de l’utiliser d’une foule de façons.

Un pain pour les tartines et les sandwiches

Ce pain conserve une texture souple et moelleuse parfaite pour les sandwiches et tartines. Essayez un sandwich tomate, avocat et laitue entre deux tranches de ce pain : c’est mémorable ! La saveur du pain est assez présente pour rehausser celle des légumes, sans toutefois prendre toute la place.

Une croûte à pizza

La saveur et la texture de ce pain en font une base parfaite pour réaliser des pizzas crues. Déshydratées plus longuement pour une croûte mince et croquante, ou moins longtemps pour une conserver une texture plus moelleuse, ces pâtes peuvent être préparées à l’avance et conservées au frigo dans un contenant hermétique jusqu’au moment de garnir. Une sauce de type pesto ou une sauce tomate crue, quelques légumes et le tour est joué : vous avez une pizza crue !

Craquelins et croûtons

Si on poursuit la déshydratation un peu plus longtemps, ou si on fait cuire à four doux (environ 200 degrés Celsius), on obtient de savoureux et croquants craquelins et croûtons à servir en trempette ou pour accompagner et compléter une salade ou un potage.

Version sucrée

Cette recette se transforme facilement en pain sucré en remplaçant les oignons émincés par des pommes grossièrement râpées et les graines de carvi par un peu de cannelle. À vous les tartines sucrées et les pizzas fruitées !

La recette

Loading...

Rendement : selon l’épaisseur, environ 16 « tranches » de pain ou 8 petites croûtes à pizza

Ingrédients :

  • 1 tasse (250 ml) d’oignons doux et sucrés (j’ai pris des oignons vidalia) tranchés mince
  • 1 c. à table (15 ml) de sirop d’érable ou nectar d’agave
  • 1 c. à table (15 ml) de tamari sans gluten
  • 1 pomme épluchée, le cœur enlevé
  • ¾ de tasse (190 ml) d’eau
  • ½ cuillerée à thé (2,5 ml) de graines de carvi (optionnel)
  • ¾ de tasse (190 ml) de graines de lin moulues en farine (j’utilise un moulin à café)
  • ½ tasse (125 ml) d’amandes moulues en farine
  • ½ tasse (125 ml) de graines de tournesol moulues en farine
  • 2 c. à table (30 ml) d’un mélange de graines de sésame, pavot, citrouille, tournesol… au choix

Méthode et préparation :

1. Commencer par émincer les oignons dans un grand bol. J’utilise une mandoline pour faire des tranches bien minces, mais un bon couteau et un peu de patience donnent un aussi bon résultat ! Laisser les oignons en attente.

2. Au mélangeur ou au robot culinaire, liquéfier la pomme épluchée avec l’eau, le tamari et le sirop d’érable. Verser sur les oignons tranchés, bien mélanger pour enrober les oignons et laisser en attente, une fois de plus.

3. Dans un autre bol, mélanger les graines de lin moulues, les amandes moulues et les graines de tournesol moulues avec les graines de carvi.

4. Lentement, ajouter le mélange de graines moulues au mélange d’oignons en brassant bien. La préparation épaissira rapidement à mesure que les graines de lin absorberont l’eau.

5. Pendant que la pâte épaissit, préparer les plateaux de déshydrateur ou les plaques pour le four en les recouvrant d’un papier silicone ou d’un ParaFlexx.

6. Étendre la pâte aussi uniformément que possible, lui donner environ ½ cm ou 1 cm d’épaisseur selon qu’on veuille un pain plus mince et croustillant ou plus épais et moelleux. Personnellement, je trouve qu’une spatule mouillée est le meilleur instrument pour étendre la pâte.

7. On peut faire de grands carrés de pâte qu’on découpera éventuellement de la taille voulue, ou bien de cercles qui serviront de bases pour les pizzas.

8. Déshydrater à 45 degrés Celsius (115 degrés Fahrenheit), 2 à 3 heures, ou assez longtemps pour pouvoir manipuler le pain. Retirer le ParaFlexx ou le papier parchemin et tailler le pain de la grandeur désirée (les ciseaux font un excellent travail). Remettre au déshydrateur, directement sur la grille, jusqu’à la fin de la déshydratation, soit environ 8 à 10 heures ou selon l’épaisseur et la texture désirée.

9. Si vous faites cuire ce pain au four, n’oubliez pas de couvrir la plaque de papier parchemin parce que la pâte est difficile à décoller. Je l’ai, moi, fait cuire à 200 degrés Celsius (ce n’est évidemment plus de l’alimentation vivante dans ce cas!) environ 20 minutes, mais en surveillant très régulièrement la cuisson.

10. Déguster immédiatement, ou laisser refroidir avant placer dans un contenant hermétique. Si on le conserve quelques jours, on peut repasser le pain au four tiède ou au déshydrateur avant de le servir, pour qu’il retrouve sa texture de pain frais.

Source: Manger santé bio

Loading...

Un commentaire

  1. micka dit :

    bonjour,
    1 pomme ???
    par quoi remplacer l’oignon… je déteste ça 🙁

Comments are closed.